SEYFO L’ELIMINATION est un des très rares films sur une tragédie oubliée de l’histoire du XXème siècle.

Ce documentaire de 52 minutes de Robert Alaux et Nahro Beth Kinné donne les détails sur les massacres dont furent victimes les Chrétiens orientaux de tradition syriaque qui portent de multiples noms (Assyriens, Chaldéens, Syriaques, Araméens, Suryoyo, Suroyo, Jacobites, Nestoriens, Monophysites etc.) mais appartiennent tous à une même culture et utilisent la même langue liturgique issue de l’araméen antique.

Les massacres avaient commencé dès le 19ème siècle mais tournèrent au génocide en 1915-1917, dans l’est de la Turquie actuelle, tout comme pour les Arméniens. Ceux qui vivaient au Hakkari, près de l’Iran disparurent totalement et définitivement de leur région à cette époque et ceux qui vivaient au Tur Abdin, la ‘montagne des adorateurs de Dieu', près de la Syrie, et qui étaient majoritairement rattachés à l’Eglise Syrienne orthodoxe se virent exterminé dans leur villages alors qu’ils n’avaient pas d’activité politique ni la moindre revendication autonomiste. Puis tout au long du 20ème siècle les survivants furent l’objet de tels mauvais traitements et humiliations qu’ils furent contraints de fuir vers l’Occident. Ils ont pratiquement disparu de la Turquie actuelle qui refuse toujours de reconnaitre ses responsabilités. C’est aujourd’hui depuis l’Europe que les descendants des survivants revendiquent une reconnaissance que personne ne leur accorde.

Nahro Beth-Kinné est Assyrien-Syriaque né au Tur Abdin dans le Sud-est Turc. Réfugié en Belgique, il est retourné avec son fils sur sa terre d’origine pour retrouver les traces de ce passé occulté. On retrouve dans ce film Sébastien de Courtois, spécialiste de la question, Sabri Atman, syriaque qui consacre avec courage sa vie au combat pour la reconnaissance de ce génocide, ainsi que des témoins directs des évènements et des responsables religieux de cette communauté.

Le film existe en version française et en version syriaque.